Mauritius, août 2012 1

Publié le par Luciole

P1020520Pour la deuxième fois, nous avons décidé de séjourner quelques semaines à l'Île Maurice.

Pour essayer de connaître cette île magnifique, il ne faut évidemment pas s'embarquer dans un séjour "all inclusive" et même éviter les grands hôtels. A mon sens, la manière idéale est la location chez un mauricien (merci monsieur Moorghen) l'utilisation maximale des transports en commun et la rencontre des gens, de la cuisine, des paysages, de la faune et de la flore, des rencontres à déguster au rythme de la vie mauricienne.

En revoyant les photos prises, je me suis aperçu qu'il y avait beaucoup de doublons avec celles du premier séjour, tant certaines choses nous ont marqué lors de ces vacances. C'est une impression curieuse : revoir un monde que nous avons tant apprécié il y a deux ans, et pourtant, le revoir de manière bien différente.
Pourquoi différente ?
Parce que le premier séjour était un séjour découverte et que celui-ci est plutôt un séjour de partage. En effet, cette fois nous sommes partis avec des amis, Sophie, Laurent et leurs filles Valentine et Caroline. Nous avons cherché à leur faire partager, et en profitant de nouveau nous-mêmes, ce qui nous avait séduit chez ces gens, dans ces paysages. L'avantage, c'est que nous avons bénéficié d'une expérience qui nous a permis de gagner du temps (et de l'argent, il faut bien trivialement l'avouer) et que nous avons replongé dans les charmes de cette île si attachante.

Pour le petit reportage que j'avais fait en 2010, j'avais classé mes billets et photos par thème. Pour ce séjour, je respecterai plutôt la chronologie qui sera ponctuée par les petits messages que j'écrivais le matin, alors que la maisonnée dormait encore, afin de donner des nouvelles à nos familles et à nos amis.

(un petit clic sur les photos pour les voir "en grand")

P1110707 P1110708

Le Gerbera, notre lieu de résidence pour le séjour, la cour vue à partir de la terrasse du 1er étage

 

maurice pt-009

 

Le drapeau:

Rouge. Pour le sang versé lors des nombreux conflits qui ont jalonné son histoire. Pour la colère des vents qui provoque des cyclones dévastateurs. Mais aussi rouge plus réjouissant, plus festif, empli de passion: pour le séga, musique traditionnelle accompagnée de danse rythmée et lascive où les corps ondulent, s'offrent, s'incurvent, se frôlent sous les rythmes des percussions.
Bleu. Pour la mer bien sûr qui dévoile une gamme infinie de bleu: du lagon bleu turquoise au bleu indigo des profondeurs de l'océan. Mais aussi pour le ciel azuré dans lequel les nuages séduisent notre imagination par leurs formes changeantes.
Jaune. Pour le soleil omniprésent qui embrase l'horizon au crépuscule. Pour la chaleur, caniculaire et moite. Pour le sable fin qui orne les plages du littoral. Et enfin pour le curry, le safran ou la cardamome qui flattent nos papilles gustatives à travers une cuisine locale très épicée.
Vert. Pour ses paysages veloutés de verdure, ses champs de canne à sucre à perte de vue, sa luxuriante végétation qui semble pousser avec plus de vigueur qu'ailleurs. Et pour son lac sacré de Grand Bassin, haut lieu de la culture hindouiste, empreint d'une puissance spirituelle indéniable.

 

01-ARMOIRIES-de-Mauritius.jpg

Le blason de l’île Maurice:


On y trouve un dodo et un cerf…
Le dodo est le symbole de la destruction des hommes, du passé de l’île. Cette bête curieuse et ridicule à réellement une importance capitale ici.
Le cerf c’est l’inverse. Après avoir mangé toutes les espèces animales locales, dont le dodo et les tortues, les hollandais ont importé  des cerfs pour servir de réserve alimentaire aux bateaux en partance pour les indes. C’est le symbole de la vie qui reprend ses droits. Les cerfs sont encore très nombreux sur l’île, et manger du cerf coûte moins cher que de manger du bœuf.

Les armoiries en elles-mêmes sont intéressantes. Trouver un bateau est logique pour un ancien comptoir, et une petite île.
Les palmiers représentent la nature verdoyante.

Les clefs viennent du surnom de l’île : « La clef de l’Océan Indien ».
De même, l’étoile au dessus du morne représente « l’étoile de l’Océan Indien ».

La devise : Stella Clavisque Maris Indici signifie « L’étoile et la clef de l’océan Indien »

 

Mauritius, août 2012, 1ère semaine

Dimanche 5 août :

Bonjour à tous, 8h20 heure locale. Nouvelles pour la famille et les aminches : Maurice toujours aussi sympa. Popo vient de livrer le petit déjeuner. Chez les Sosso ça roupille encore, et chez moi, je suis le seul debout. Va falloir que je batte le rappel.

P1110257   P1110258

Popo, Viviane et un neveu, la voiture de livraison et le résultat sur la terrasse du petit déjeuner

Hier, journée de repos après une onzaine d'heures passées dans l'avion, tout le monde était naze. Mais ça n'a pas empêché un excellent repas du soir, typique mauricien pour les grands et Alex, un peu moins pour les filles, plus craintives. :o)
Aujourd'hui, programme prévu, plage puis faire connaissance avec les alentours pour la Sosso family.

P1100925 P1100926

P1100927 P1100928

P1100932

 

Maurice 0335

à plus car connexion parfois problématique.

 

Lundi 6 août :

7h30 heure locale - Le soleil est venu frapper à la porte pour me rappeler que je dois aller chercher le pain.

Hier longue marche sur la plage avec Laurent, quelques photos d'arbres sympas, bain dans l'océan Indien, puis dans la piscine (plus fraîche). Soirée débutée avec mines frites au bœuf bien parfumées et accompagnées d'une salade au marlin fumé. Début de nuit ambiance tripot puis sommeil bercé par les échanges gutturaux des chiens errants avec ceux du voisin.

Programme du jour, Casela Nature & Leisure Park.

P1010108 P1010121

P1010110

P1010128 P1010138

P1010157

Maurice 0134

 

P1010175 P1010178

P1010183 P1010193

P1100944

P1100953 P1100956

P1100960 P1100963

P1100954 P1100964

P1100972

P1100961 Maurice 0200

P1100939

P1100940

Maurice 0238



Bonne journée à tous.

 

Mardi 7 août :

8h00 et le soleil est encore au rendez-vous, nous attendons tous les deux le réveil du reste de la troupe et le pantagruélique petit déj de Popo.

Hier journée éprouvante pour les organismes moisséens habitués à une certaine sédentarisation : crapahutage dans le parc Casela sous le soleil hivernal de Mauritius (un peu au-dessus de 30 degrés) à la découverte d'oiseaux bizarres, de tortues plus que centenaires et d'une flore endémique luxuriante; de très beaux points de vue sur toute la région également avec, au loin, les plages de Flic en Flac et le village de Tamarin. Une journée terminée dans la piscine qui, du coup, avait un petit côté glacial ce qui nous a ouvert l'appétit pour le menu concocté par Popo : poisson (du capitaine, c'est le poisson régional en Afrique) à la mauricienne, chouchous (un légume vert - la christophine - très fin au goût) lentilles, riz safrané et salade au poulet.

Les filles ont remporté haut la main les épreuves de la soirée "cerveaux en ébullition" qui a suivi.

P1100945

Aujourd'hui, journée calme : plage avec exploration de l'autre côté et préparation de la virée de demain.
 

P1100979

P1010202 P1010203

P1010205 P1010207

P1010209 P1010210

P1010298 P1010302

P1010211

pas faciles à saisir ces bestiaux


Bonne journée à toutes et à tous
 
 
Mercredi 8 août :
 
8h20, heure locale : tempête de ciel bleu, malgré la légère brise qui fait frémir les feuilles de manguiers, j'ai l'impression que la journée va être chaude.

Hier, nous avons retrouvé le petit peuple de la plage, la loueuse de transats et de parasols, le marchand itinérant de poisson précédé de l'odeur de sa pêche, les placeurs d'excursion à la roublardise bon enfant, les petites baraques ambulant
es où l'on fait son repas du midi et Kevin, le "voleur honnête" qui vient de Rodrigue pour faire partager son bagout à toute la plage, il parle 4 ou 5 langues, mais ne sait pas lire, par contre, il sait compter parfaitement.

Lors de notre balade, Laurent et moi sommes tombé sur un cimetière de coraux; ils blanchissaient au soleil contrastant avec les pierres noires des escarpements; sur ces pierres emmergeant de l'eau viennent parfois s'ébattre nos lointains ancêtres, de petits poissons sortant de l'océan sur leur deux nageoires et venant pratiquer un peu d'escalade avant de replonger, très curieux à voir ... et difficiles à photographier.

Aujourd'hui, journée Port-Louis.
 

P1100983

Maurice 0344

dans le bus en partance pour Port-Louis ...

... et sur la route, à travers les vitres

P1100984 P1100985

P1100987 P1100988

Arrivés en ville

P1100994 P1100995

P1100996 P1100997

P1110002 P1110004

P1110009 P1110010

P1110011 P1110012

P1110014 P1110015

P1110016 P1110017

P1010219 P1010220

P1110021 P1110023

 P1110032 P1110033

P1110038 P1110031

P1110040 P1110044

P1110048

"c'est là qu'il faut faire pipi"

P1110057 P1110058

P1110062

Maurice 0425 Maurice 0427

Maurice 0452




Bonne journée à toutes et à tous

 

Jeudi 9 août :

10h00, heure locale, la connexion est enfin effective; juste un petit mot avant de partir faire un peu de shopping, cueillir un peu de roupie (la roupie est très volatil) après avoir semé 40 fois moins d'euros et avant de lézarder un peu sur la plage.

Hier, journée "Port-Louis", la capitale; petit circuit dans le marché en plein air (heureusement parce que la narine est fortement attaquée par les étals à l'air libre), la rue de la soie, le quartier chinois, la cathédrale, les souks factices (en fait des centres commerciaux pour touristes aménagés façon souk), le marché couvert, coloré et intéressant où l'on découvre à l'état naturel ce qu'on mange parfois à l'aveuglette; la cuisine mauricienne, mélange de plusieurs origines (comme les gens, comme les religions, comme les habitations, cette île est un véritable patchwork) est parfumée et délicieuse. Un périple fait sous le soleil et terminé sous une paillote du port devant des boissons bien fraîche; piscine au retour (dans le noir de la soirée) et repas mi-chinois mi-mauricien.

Ce matin, Popo étant informé de mon allergie avait concocté pour notre petit déjeuner des crêpes sans œufs et des gaufres itou, un régal et une gentille attention.

Aujourd'hui donc, journée calme et préparation du périple dans le nord de l'île de demain.
P1010085P1010299
P1010300

Bonne journée à toutes et à tous

 

Vendredi 10 août :

19h45, heure locale. Pas de connexion ce matin, donc pas de nouvelles ce matin.

Nous venons de rentrer d'une journée dans le nord de l'île. Débutée par un passage à la citadelle de Port-Louis, elle s'est poursuivie par la visite du fantastique jardin de Pamplemousses (c'est pas le fruit, c'est le nom de la ville) : le paradis pour qui aime les arbres ... et ne redoute pas trop les moustiques. Repas chez Tante Athalie dans le village de Mon Goût : un ancien garage avec une collection de vieilles voitures et une honnête table créole. Poursuite de l’après-midi à Cap Malheureux, puis on atteint Pereybère et on redescend par Grand Baie en longeant l'océan par les plages. C'est le côté le moins sympa de Maurice, très touristique, plein de boutiques vendant n'importe quoi et même l'entrée des temples est payantes. Le temps s'y met, il pleut. Non, décidément, le Nord de l'île, c'est Pamplemousses et Cap Malheureux, le reste est trop friqué et trop internationalisé. C'est d'ailleurs là que s'est installé le club Med, c'est un signe !

En partance pour le nord, petit arrêt à la citadelle qui domine Port-Louis ...

P1110063 P1110064

P1110065 P1110066

P1110068 P1110070

P1110073 P1110074

 

... et nous voici dans le fabuleux jardin de Pamplemousses, pour moi le plus impressionnant endroit de l'île

P1010227 P1010232

P1010235 P1010247

P1010236 P1010238

P1010239 P1010240

Maurice 0168

P1010250 P1010249

P1010251 P1010253

P1010254 P1010258

P1010260 P1010257

P1010263 P1010264

P1010267 P1010270

 

P1010281 P1010282

P1010285

P1110088 P1110093

P1110091 P1110105

P1110098 P1110104

P1110118

P1110116 P1110120

P1110121 P1110124

P1110130 P1110133

P1020399Maurice 0590

Maurice 0631P1010279   

P1010280P1020495


P1110125  P1110128

P1110138

retour par Cap Malheureux, Perebere et Grand Baie

P1110168 P1110165

P1110167 P1110166

P1110169 P1110173

P1110174

Retour à Flic en Flac en pleine nuit (19h00) avec la traversée des bouchons de Port-Louis. Content de revoir son village avec la plage que nous partagerons demain avec les gens du coin, simples, souriants et "bonenfants".

Bonne soirée à toutes et à tous

 

Samedi 11 août :

Je m'aperçois que j'ai oublié de vous dire quelques mots sur une très intéressante expo que nous avons visitée "L'aventure du sucre" qui montre combien l'évolution de l'île est déterminée et accompagnée par le traitement de la canne à sucre. La canne à sucre a "fait" Maurice, à partir de sa découverte par les Hollandais puis de son exploitation par les Français puis par les Anglais. Aujourd'hui, cette canne à sucre qui a peu à peu envahi tous les recoins de l'île a complètement appauvri la terre. Maurice s'oriente de + en + vers le tourisme (est-ce un bien ?) après avoir eu une époque "tertiaire" avec un foisonnement de hot line qui s'étaient installées ici pour cause de main d’œuvre bon marché.

P1110140 P1110141

P1110143 P1110147

P1110149 P1110145

P1110154 P1110153

P1110158

P1110163

 

Aujourd'hui, journée plage. Il est 8h30, heure locale et le petit déjeuner (et ses fantastiques crêpes sans œufs) ne va pas tarder à arriver.

Bonne journée à toutes et à tous.
 
 P1010299

 

 

Publié dans Maurice

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article